Mifroma pense à ses déchets

Le 16 novembre 2015

art_dechet

Mifroma repense entièrement son système de gestion des déchets et fait ainsi un geste de plus en faveur de l’environnement. Moins d’incinération et de pollution, plus de recyclage, voilà comment on pourrait définir cette nouvelle approche, comme le confirme avec nous M. Elvis Sietambi, Responsable de l’amélioration continue chez Mifroma.

M. Sietambi, pouvez-vous nous en dire plus à propos du nouveau système de gestion des déchets?
L’objectif de ce nouveau système n’est pas seulement d’éliminer les déchets sortant de Mifroma, mais aussi de limiter au maximum leur incinération. C’est en 2013 que tout a commencé et que le projet a été développé. Nous avons d’abord procédé à un état des lieux de la situation, à une analyse interne puis à une estimation des déchets dans tous les secteurs de l’entreprise.

Quels sont les résultats que vous avez obtenus depuis lors?
Dès 2014, nous avons mis en place une première benne dédiée au tri du carton et des papiers. Ensuite, en 2015, nous nous sommes concentrés sur le tri du plastique avec, là aussi, l’installation d’une benne spécifique. A chaque fois, la part belle a été faite au recyclage et à la revalorisation plutôt qu’à l’incinération. Et cela a porté ses fruits: en 2013, Mifroma produisait environ 566 tonnes de déchets, dont 313 étaient incinérées et 253 recyclées. En 2014, nous avons réussi à faire évoluer ces chiffres. Sur un total de 596 tonnes de déchets, 244 étaient incinérées et 372 recyclées! Le taux de recyclage est ainsi passé de 44% pour 2013 à 62% pour 2014!

Quels sont les secteurs concernés?
Chaque ligne de production est dotée de différents récipients pour la récolte des déchets selon leur classification. Les déchets sont ensuite acheminés à un lieu de collecte centralisé à divers endroits de l’entreprise, pour atterrir dans les bennes respectives. Cela simplifie leur évacuation, qui est effectuée par une entreprise partenaire.

Et à l’avenir?
Nous allons poursuivre sur cette voie et réduire encore la proportion de déchets incinérés. De nouveaux projets ont vu le jour en 2015: par exemple, nous avons décidé de valoriser les croûtes d’Emmentaler, qui seront désormais utilisées pour produire du biogaz.

Pour finir, pourriez-vous résumer les avantages de ce nouveau système?
Ces dernières années, la société en général et les entreprises en particulier sont devenues de plus en plus responsables en matière de gestion des déchets. Et il est clair que ce nouveau système nous permet d’atteindre un peu plus nos objectifs environnementaux, en limitant la pollution. Mais il comporte aussi d’autres avantages, comme une importante réduction des coûts grâce au système de tri en amont, au cœur même des lignes de production.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Contactez-nous

    19 moins 4 égale ? 

    Groupe ELSA-Mifroma
    Case Postale
    CH-1470 Estavayer-le-Lac
    Tél. +41 26 664 91 11

    Entreprises de M-Industrie